Chroniques

La SHGIP offre ici des contributions préparées par ses membres qui désirent partager leurs recherches et trouvailles.  Bonne lecture!

Durant son travail de numérisation et de catégorisation des archives Sainte-Jeanne-de-Chantal, Maurice Demers s’est intéressé à la petite histoire de la salle paroissiale qui connut plusieurs vocations. Salle publique, salle de réunions, lieu de loisirs, musée puis gymnase,
cet édifice a été construit grâce à 29 « associés volontaires » qui ont garanti un emprunt de
3 000 $ pour assurer son érection. Pour en connaître un peu plus sur l’histoire de cet édifice qui pourrait disparaître sous peu faute de lui trouver une nouvelle vocation, nous vous invitons à découvrir  les : Vocations de la salle paroissiale de Sainte-Jeanne-de-Chantal

——————————————————————————————————————–

 

Auteur d’un essai sur l’île Perrot publié en 1949, l’abbé Carrière a dirigé la paroisse Sainte-Jeanne-de-Chantal de 1942 jusqu’à son décès subit en février 1958. Pasteur craint et aimé, voyageur, homme infatigable, on lui doit, entre autres, le cimetière de la Falaise et la chapelle du Souvenir entre le fleuve et l’église, à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot.  En fouillant les archives, Carl Grenier a découvert un coloré personnage qu’il nous présente ici.

Le curé Valérien Carrière

Valérien Carrière 1893-1958