Archivage à Sainte-Jeanne-de-Chantal, N.D.I.P.

Église Sainte-Jeanne de Chantal

La Société d’histoire et de généalogie de l’île Perrot a inauguré son Fonds d’archives sur internet avec l’histoire des ponts de l’île Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, le 19 septembre 2013.

La Société d’histoire et de généalogie de l’île Perrot offre dès maintenant au grand public un portail sur son site internet < histoireperrot.org > pour consulter un premier fonds d’archives consacré à l’histoire de l’île Perrot.

Il s’agit d’une première dans la région de Vaudreuil-Soulanges, selon M. Maurice Demers, secrétaire-trésorier de la SHGIP, qui a initié le projet d’archivage selon les normes RDDA en 2009. Désormais, le grand public pourra consulter gratuitement sur internet, grâce au logiciel Archi-Log, plusieurs centaines de documents portant sur l’histoire de la construction des ponts Galipeault et Taschereau entre 1916 et 1925.

Ces documents, tirés des archives de Sainte-Jeanne-de-Chantal, dormaient avec plusieurs milliers d’autres dans des classeurs au presbytère de ce lieu patrimonial depuis le décès du curé Joseph-Michel Duhamel en 1926.
Comme l’a expliqué Lise Chartier, présidente de la SHGIP, un travail préliminaire de classement des archives avait été entrepris par un premier groupe de bénévoles en 2006.

C’est la découverte d’anciens documents remontant au XVIIIe siècle qui a convaincu les dirigeants de la Société d’histoire d’en faciliter la consultation au moyen de techniques modernes. Car une grande partie des archives conservées à Sainte-Jeanne-de-Chantal traitent de l’histoire de l’île Perrot, de la région et des familles pionnières.

Des bénévoles de la Société d’histoire et de généalogie de l’île Perrot ainsi que l’archiviste Sébastien Émond, ont, avec l’accord de l’abbé Richard Wallot, curé de la paroisse, et de la Fabrique Sainte-Jeanne-de-Chantal, procédé à la numérisation et à l’indexation des documents selon les procédures archivistiques reconnues dans le cadre d’un programme d’aide de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Les originaux du Fonds des ponts de l’île Perrot sont maintenant conservés au Centre d’histoire La Presqu’île qui en assure la préservation tandis que les copies numériques sont disponibles sur internet.
Le travail d’indexation et d’archivage se poursuit assidûment par Marie-Paule et Carl Grenier ainsi que Maurice Demers, tous bénévoles de la SHGIP qui continueront à alimenter le fonds d’archives, y ajoutant graduellement plusieurs milliers de nouveaux documents et des photographies provenant d’archives de la paroisse, de simples citoyens ou de la Ville de Pincourt.

Le Fonds d’archives de la Société d’histoire et de généalogie de l’île Perrot est disponible sur le site histoireperrot.org, sous l’onglet FONDS D’ARCHIVES.

Les personnes qui souhaiteraient se joindre à la Société d’histoire ou contribuer à l’ajout d’archives par des photos anciennes peuvent communiquer par courriel à histoireperrot@gmail.com ou par téléphone au 514 453-5284.

 

L’historique de la création du FONDS D’ARCHIVES de la SHGIP

2006-2007  

Tous les vendredis avant-midi, Jacqueline Blais, Isabelle de Romrée, Claire Lalonde et Lise Chartier avec la permission de l’abbé Laurier Farmer, curé de la paroisse, trient et classent les divers documents contenus dans de multiples classeurs et des boîtes au presbytère Sainte-Jeanne-de-Chantal, à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot.

2008

Fondation de la Société d’histoire et de généalogie de l’île Perrot. Les membres discutent de la poursuite de ce travail mais souhaitent le faire selon des normes archivistiques reconnues.

2009

Formation aux bénévoles offerte par M. Jean-Luc Brazeau, directeur du Centre d’histoire La Presqu’île. Conseils. Achat d’ouvrages de documentation sur les procédures archivistiques. Recherche d’équipement pour installer des postes de numérisation. Caisse Desjardins de Vaudreuil-Soulanges fournit deux postes informatiques.

2010

Dans sa recherche d’un logiciel d’archivage, Maurice Demers rencontre M. Kahlé, créateur du logiciel Archi-Log d’Infoka. Recherche de commanditaires pour défrayer les coûts d’installation et le logiciel. Les Villes de NDIP et Pincourt fournissent un soutien financier ainsi que M. Yvon Marcoux, député de Vaudreuil, Une équipe de bénévoles se constitue pour travailler au projet dont Marie-Paule et Carl Grenier qui y travaillent depuis les tout débuts.

2011

Les bénévoles numérisent, classent et indexent des milliers de documents d’archives.

2012

Bibliothèque et Archives nationales du Québec accorde un soutien financier pour avoir recours à M. Sébastien Émond, archiviste, afin de créer le Fonds des ponts de l’île Perrot. Mme Carole Bourbonnais avec l’aide d’un technicien crée le site internet < histoireperrot.org> dans le cadre du projet « Où étaient nos ancêtres dans l’île Perrot? » subventionné par le programme Nouveaux Horizons de Service Canada. Caisse Desjardins de Vaudreuil-Soulanges accorde un montant de 2000 $ à la SHGIP pour ses activités dans la communauté.

2013

Arrimage du logiciel Archi-Log d’infoka avec le site internet <histoireperrot.org>, transfert des données du Fonds des ponts de l’île Perrot vers le site de la Société d’histoire et de généalogie de l’île Perrot.

Ce projet a été réalisé grâce à des subventions de : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, ville de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, ville de Pincourt et Caisse Populaire Desjardins.

logo banqVille de N.D.I.P. Ville de Pincourt Caisse Populaire Desjardins